Le sélectionneur de la Géorgie raconte l’horreur : « Personne ne pensait que je survivrais »

Le sélectionneur de la Géorgie raconte l’horreur : « Personne ne pensait que je survivrais »

12 novembre 2021 - 23:46

7 Commentaires

Publicité

Ce dimanche, la Géorgie défie le XV de France au Matmut Atlantique dans le cadre du deuxième test-match de cette Tournée d’automne.

Interrogé dans les colonnes du journal L’équipe, le sélectionneur de la Géorgie, Levan Maisashvili est revenu sur l’horreur qu’il a vécu l’été dernier.

Atteint du Covid, il a passé un mois dans le coma. Extrait:

« J’ai connu de mauvais jours. J’ai passé deux mois à l’hôpital, à Johannesburg, le premier dans un coma artificiel, sous assistance respiratoire. Personne ne pensait que je survivrais. Personne. Pas même les docteurs. Mais j’ai survécu (rires) ! »

Selon les médecins, il n’avait que 2% de chances de s’en sortir. Extrait:

« Grâce à Dieu ! Car si la médecine n’a plus de réponse, ça ne peut être que Dieu ! Les docteurs disaient que je n’avais que 1 à 2 % de chances de m’en tirer… J’ai perdu 25 kg ! Quand je suis entré à l’hôpital, je pesais 85 kg. À mon réveil, j’étais descendu à 60. Plus de muscles. Juste de la peau et des os (rires). La première fois que je me suis levé, j’ai fait un pas en avant, un pas en arrière et après, pendant une demi-heure, j’ai dû respirer avec l’aide de la machine… À mon réveil, au début, pour communiquer avec ma famille, ma femme et mes deux fils de 16 et 9 ans, je ne pouvais qu’agiter la main pour dire bonjour. Même taper un message au téléphone, c’était trop dur : mes mains tremblaient tout le temps.

Vous auriez dû voir, tout le personnel était si heureux quand je me suis réveillé ! Ils venaient juste pour me regarder et me dire : « Je n’arrive pas à croire que je parle avec toi » ! »

Levan Maisashvili évoque une épreuve extrêmement douloureuse à vivre. Mais grâce à celle-ci, il a pu recentrer sa vie sur ce qui est vraiment important. Extrait:

« Cette épreuve, ça a été très douloureux mais aussi un énorme bonheur. Parce que ça te permet d’identifier ce qui est vraiment le plus important dans ta vie, de devenir plus positif et de réaliser à quel point on peut être stupides, nous les humains, à s’inquiéter de petites choses. La première chose, c’est la vie ! On doit l’apprécier, notre famille, nos amis. Puis, remettre les pieds sur les pelouses, mi-octobre, ça m’a fait du bien même si les deux premières semaines ont été très dures. Mais ça m’a donné de la force. »

Publicité

7 Commentaires

  1. Publicité

  2. Eric 13 novembre 2021 at 08h- Répondre

    Bravo à vous et beau cadeau de la vie.
    Bonne suite.
    Eric
    Pilou Pilou

  3. Name 13 novembre 2021 at 09h- Répondre

    Bon, le taux de mortalité en réa pour Covid, c’est environ 1 chance sur 2, et non pas 1 à 2 %.
    Même si ce n’est une moyenne, et qu’il peut y avoir une perte de chance à cause du système de santé Géorgien.
    La pièce est tombé du bon côté, tant mieux pour lui.

    J'aime 3
    J'aime pas 4
    • mm8382 13 novembre 2021 at 16h- Répondre

      1) Il a été hospitalisé en Afrique du Sud (Johannesburg) et non pas en Géorgie.
      2) Si lui nous explique que devant la gravité de son état (2 mois d’hospitalisation dont 1 mois dans le coma), ses médecins ont estimés que ses chances à lui n’étaient que de 1 à 2%, qu’est ce qui te permet de le contredire avec tes chiffres à toi qui sortent dont on ne sait où ?
      Tu es médecin réanimateur ?

      J'aime 11
      J'aime pas 2
      • Name 14 novembre 2021 at 07h- Répondre

        Je ne suis pas médecin réanimateur mais je sais lire des données fournies par l’OMS.
        Le taux de mortalité COVID+ en réanimation sous ventilation varie de ~40% à ~60% selon les pays. Selon la quantité d’équipement et de médecins. Comme je l’ai dit, j’en ai fait une moyenne à ~50%.

        Et toi ? Qu’est-ce qui te permets de dire que sa déclaration de 1 à 2% de chances de survie serait véridique ? Où que ce soit Dieu qui l’ait sauvé ? Tu as déjà rencontré Dieu ?

        J'aime 1
        J'aime pas 3
  4. BonnusC 13 novembre 2021 at 10h- Répondre

    Je savais pas que Johannesburg était en Géorgie,on en apprend tous les jours 🙂

    J'aime 7
    J'aime pas 2
    • Name 14 novembre 2021 at 08h- Répondre

      Peu importe le pays dans lequel il était hospitalisé… Puisque je n’ai donné qu’une moyenne…. Mais c’est trop compliqué pour toi, te fatigue pas !

      J'aime 1
      J'aime pas 3
  5. La palme 13 novembre 2021 at 19h- Répondre

    Name pauvre de toi

    J'aime 1
    J'aime pas 4
  6. Publicité