Matthias Halagahu : « Depuis petit, le rugby c’est toute ma vie »

Matthias Halagahu : « Depuis petit, le rugby c’est toute ma vie »

4 mars 2021 - 7:00

10 Commentaires

Publicité

Le jeune deuxième ligne du Rugby Club Toulonnais, Matthias Halagahu a connu sa première titularisation en Top 14, vendredi dernier au Stade Mayol contre l’Aviron Bayonnais.

Malheureusement, le jeune Varois a connu une défaite à Mayol pour sa première titularisation. Mais nul doute que ce-dernier devrait enchaîner les victoires avec le RCT dans les années à venir.

Lors d’un entretien exclusif accordé à Rugbyrama, Matthias Halagahu a évoqué comment il a débuté sa carrière de rugbyman.

Il précise que de depuis tout petit, le rugby, c’est vraiment toute sa vie. Extrait:

« Depuis petit, le rugby c’est toute ma vie. C’est plus qu’une passion. Je suis heureux de me lever le matin pour aller à l’entraînement, nous contait en début de semaine le joueur. Ce qui m’a toujours plu ? En premier lieu : être avec les copains. Ensuite j’aime le jeu : la défense, le plaquage, la touche, la mêlée, savoir faire des passes. Le rugby est un sport complet, qui t’oblige à faire des efforts différents d’un instant à l’autre. Il faut de la force, des bonnes mains, de l’habileté, du cardio, de l’intelligence… Je suis né avec un ballon de rugby, et si un jour je peux devenir professionnel, ce serait incroyable. »

Alors qu’il évoluait à Saint-Raphaël, c’est Eric Dasalmartini, désormais entraineur des avants du RCT, qui l’a contacté et l’a fait venir à Toulon. Extrait:

« Je m’éclatais à Saint Raph’, mais un jour je suis contacté par Eric Dasalmartini, qui entraînait à l’époque les Gaudermen de Toulon. Il me propose de faire une saison en tutorat, et finalement je m’engage définitivement au RCT lors de la deuxième année, en Cadets Alamercery. »

Au mois de juillet 2019, Patrice Collazo demande à Matthias Halagahu de participer à la préparation physique avec l’équipe première. C’est là que tout commence. Extrait:

« Est-ce le moment où je comprends qu’une carrière est envisageable ? C’est surtout à partir de là que je comprends que physiquement je ne suis pas du tout au niveau. Ç’a allait vraiment vite, puis au niveau musculaire je n’étais pas invité… Il me restait un travail énorme à accomplir. Alors d’août à décembre 2019 j’ai bossé comme un fou physiquement. »

Pour lui, revêtir le maillot du RCT est une véritable fierté. Extrait:

« C’est une fierté immense de mettre le maillot de l’équipe première, car il faut bien comprendre que ce n’est pas parce qu’on signe un contrat au centre de formation du RCT que les choses nous sont dues. Ce n’est pas marqué sur le contrat « tu joueras en une à Toulon ». C’est à nous d’aller le chercher, et quand on te donne ta chance, ça récompense finalement les efforts faits depuis des années. C’est une étape, et j’aimerais ne pas m’arrêter là. »

Il souhaite d’ailleurs profiter de cette période où il manque énormément de joueurs pour gagner du temps de jeu et progresser. Extrait:

« Je sais que je joue quand il manque du monde, mais je tente de donner le maximum en attendant que les mecs rentrent. J’ai tout à gagner de cette période, alors j’essaye de jouer avec intelligence, de ne pas me cramer dès les premières minutes en courant sur tous les ballons, de plaquer bas pour ne pas rebondir sur les mecs, d’être discipliné, d’enchaîner les tâches et de savoir être bon sur la technique au poste. »

Pour conclure, Matthias Halagahu n’a qu’une seule envie : s’étoffer physiquement, apprendre et progresser aux côtés de grands joueurs tels que Sergio Parisse, Eben Etzebeth ou encore Romain Taofifenua. Extrait:

« Je n’ai que 19 ans, mais les deuxièmes lignes sont censés être les plus costauds de l’équipe, et ce n’est pas mon cas. Je travaille pour avoir une densité physique digne de ce nom pour un deuxième ligne de haut-niveau. Ensuite, j’aimerais parvenir à enchaîner encore plus les tâches et à avancer davantage avec le ballon. Pour l’instant, j’ai plus défendu que porté le ballon. Enfin, j’aimerais progresser dans les airs, sur les touches, les réceptions de renvoi. Maintenant, j’ai la chance d’évoluer quotidiennement aux côtés de joueurs incroyables. Je pense à Sergio Parisse, Eben Etzebeth, Romain Taofifenua, Swan Rebbadj… Ce sont des mecs qui me parlent, me conseillent. Tu peux leur poser dix fois la même question, ils répondront dix fois avec le sourire. C’est riche d’apprendre à leurs côtés. »

Publicité

10 Commentaires

  1. Publicité

  2. tpalouf 4 mars 2021 at 07h- Répondre

    Matthias c’est vraiment un super minot bien dans sa tête et bosseur !
    J’ai été son prof de math en première (car il a un bac S le gamin…), il voulait toujours comprendre et il n’hésitait pas à poser des questions…
    J’avoue qu’à l’époque je le trouvais trop « gentil » pour être un bon 2° ligne mais là, il me bluffe !!!

  3. Scud 4 mars 2021 at 07h- Répondre

    Si dans l’avenir son jeu est égal à sa mentalité ce sera un futur grand

  4. PLATON 4 mars 2021 at 08h- Répondre

    UN DISCOURS CLAIR ET UN JEUNE PROMETTEUR ..PRESQUE CA VACCINE .

  5. lolo1963 4 mars 2021 at 09h- Répondre

    DAV- D
    C’est quoi ? ces pouces négatifs récurrents .. nombreux. pour un commentaire positif dans tous les post maintenant ?

    • Ovalie 4 mars 2021 at 11h- Répondre

      oui je me posais la même question. et en plus sur des commentaires positifs ou sans débats ni polémique du style « 1+1=2 » donc ou tu ne peux qu’etre d’accord

  6. olive91 4 mars 2021 at 09h- Répondre

    Le peu qu’il joue.Il en montre davantage que ses prédécesseurs Vernet et Vanderberghe.
    Nous lui souhaitons le meilleur ds sa progression.Sous le tutorat d’Eben…

  7. GERARD 4 mars 2021 at 10h- Répondre

    BELLE MENTALITE,DU Q.I, DU POSITIF MAIS DU REALISME.
    DU TRAVAIL ENCORE A ACCOMPLIR MAIS IL EN EST CONSCIENT..
    A BIEN ENTOURER..
    DU SERIEUX POUR LE RCT…

  8. Ovalie 4 mars 2021 at 12h- Répondre

    Son allure et son attitude sur le terrain me plaisait deja beaucoup mais en plus il à l’air d’avoir aussi une super mentalité et une tête bien faite.
    Bref je lui souhaite un bel avenir de rugbyman

  9. mica 4 mars 2021 at 12h- Répondre

    Les pouces négatifs ne sont que des erreurs d’un certain programme informatique qui se situe où?

  10. TouJourAuSoutien 5 mars 2021 at 09h- Répondre

    Les « erreurs » sont les personnes qui appuient dessus à tort et à travers sans jamais rien apporter au(x) débat(s)… Auraient-ils oublié que Facebook est désormais là pour les accueillir ?

  11. Publicité