Philippe Saint-André : « Certains joueurs ont commencé à piocher »

Philippe Saint-André : « Certains joueurs ont commencé à piocher »

12 décembre 2021 - 9:37

3 Commentaires

Publicité

Montpellier s’est fait corriger par l’équipe Anglaise d’Exeter, ce samedi après-midi à l’occasion de la première journée de la Champions Cup (42-6).

Interrogé via L’équipe à l’issue de la rencontre, le manager du MHR, Philippe Saint-André a évoqué un match mitigé de la part des siens.

Il a apprécié la première mi-temps mais regrette la seconde période de jeu où ses joueurs ont fini par craquer. Extrait:

« On est mitigé. On fait une première période de qualité, on doit même mener à la mi-temps pour moi, on a des occasions qu’on doit mieux gérer. Mais ce sont des matches de très haut niveau, on avait déjà fait 127 plaquages en première période, ce sont les stats habituelles d’un match entier. Exeter maintient l’intensité pendant 80 minutes et on craque.

Certains joueurs ont commencé à piocher, les entrants ont eu du mal. On avait beaucoup de joueurs qui revenaient, ça a été difficile physiquement. Les deux derniers essais sont de trop. On s’est battu avec nos armes, certains ont pu toucher du doigt ce qu’est le très haut niveau avec cette intensité, cette justesse, cette vitesse technique. »

Publicité

3 Commentaires

  1. Publicité

  2. Eric 12 décembre 2021 at 11h- Répondre

    Pas forcement une mauvaise chose pour le MHCR.
    Je les vois bien aller au bout ou ne pas en être très loin à la fin de la saison.
    Eric
    Pilou Pilou

  3. stade58 12 décembre 2021 at 11h- Répondre

    Sûrement pas au bout de la CE

  4. Ribaund 12 décembre 2021 at 11h- Répondre

    Certains on pu toucher du doigt ce qu’est le haut niveau , des mots qui nous ramène quelques annees en arriere ou psa été alors entraineur de l’edf . Apres tout le mal que s’ est donné montpellier pour gagner son billet et tous les efforts consentis pour jouer cette h cup , il est vraiment dommage d’envoyer une equipe bis en exeter pour preendre une déculottée

  5. Publicité