Que risque réellement l’USAP pour les dérapages envers l’arbitre Jérémy Rozier ?

Que risque réellement l’USAP pour les dérapages envers l’arbitre Jérémy Rozier ?

15 mai 2024 - 23:33

2 Commentaires

Publicité

Samedi dernier, Perpignan s’est incliné à domicile contre Clermont à l’occasion de la 23ème journée du Top 14.

Les supporters de l’USAP n’ont que très peu goûté à l’arbitrage de Monsieur Jérémy Rozier.

Ils estiment que celui-ci a clairement avantagé l’ASM lors de cette rencontre.

Il faut dire que Jérémy Rozier est natif de Clermont. Par conséquent, la polémique n’a fait que s’accentuer.

Hué et insulté, Jérémy Rozier a été contraint de quitter le terrain escorté par des gardes du corps.

Des verres de bière ont même été jetés en sa direction, sans l’atteindre heureusement.

Pour ces dérapages, l’USAP risque gros et va devoir s’expliquer devant la Commission de discipline, le mercredi 22 mai prochain.

Que risque réellement le club Catalan ?

Le règlement de la LNR permet d’actionner toutes sortes de sanctions.

En juillet dernier, le club Catalan avait écopé de 10 000 euros d’amende avec sursis après l’utilisation par ses supporters de fumigènes lors du barrage de maintien face à Grenoble.

Une somme qui pourrait d’emblée lui être prélevée en cas de nouvelle condamnation pour les événements de samedi dernier.

En plus d’une amende, Perpignan pourrait devoir jouer des matches à huis clos.

Dans la pire des situations, la Commission de discipline de la LNR pourrait suspendre le Stade Aimé-Giral ce qui obligerait l’USAP à délocaliser une rencontre à domicile.

Affaire à suivre…

Publicité

2 Commentaires

  1. plouplou 16 mai 2024 at 10h- Répondre

    Après, même si ces gestes sont inacceptables, évitez messieurs de la ligue de balancer à Aimé Giral un natif de Clermont….  » qui sème le vent récolte la tempête »

    J'aime 4
    J'aime pas 6
    • André 16 mai 2024 at 16h- Répondre

      C’est pas parce qu’il est natif de Clermont Ferrand qu’il s’agit pour autant d’un malfrat, d’un malhonnête ou toute autre tare qui pourraient le discréditer dans sa fonction d’arbitre. Le problème – à la lumière d’incidents passés ou récents – c’est que le public d’A.Giral devient coutumier de débordements inadmissibles contrairement à la majorité des autres stades de Top 14.